France
  • Deutschland
  • Austria
  • Sweiz

Une question? 04 83 97 00 52

0483 970052

Ashwagandha BIO en poudre
  • Ashwagandha BIO en poudre
Ashwagandha BIO en poudre

Ashwagandha Bio

1 sachet à 250 g
x
Leider sind nur noch 11 Stück auf Lager. Bitte ändern Sie die Anzahl.
x

5% de rabais à partir de 2

8% de rabais à partir de 4

10% de rabais à partir de 6

Vous économisez 0%
TVA incl. et livraison excluse
-+
23,70 €
Vous économisez 5%
22,95 €
Vous économisez 8%
22,46 €
Vous économisez 10%
 
paypal
Kreditkarte

Ashwagandha - le pouvoir de la "Withania somnifera" ayurvédique pour Vata et Kapha

 

ASHWAGANDHA BIO EN POUDRE 

  • Poudre d'Ashwagandha pure à 100% issue de l'agriculture biologique contrôlée
  • Favorise la réduction du stress - pour un sommeil réparateur et plus d'énergie
  • Renforce le système immunitaire et agit de manière anti-inflammatoire
Description
CompositionComposition
Dosage

Qu’est-ce que l’Ashwagandha (Withania somnifera)?

L’Ashwagandha est une des plantes les plus puissantes dans la médecine ayurvédique et est utilisée depuis des millénaires pour le traitement de différentes maladies. Cette plante connue en français sous le nom de Withania somnifera est surtout estimée pour ses propriétés régénératives. En sanskrit, Ashwagandha signifie « l’odeur d’un cheval ». La plante procure la force d’un étalon et est traditionnellement consommée pour renforcer le système immunitaire après s’être remis d’une maladie.

Du fait de ses propriétés rajeunissantes, l’Ashwagandha est souvent désigné sous le nom de « Ginseng indien ». Cependant, d’un point de vue botanique, l’Ashwagandha et le Ginseng n’appartiennent pas à la même famille.

Cette plante appartient à la même famille que la tomate : c’est un arbuste droit ayant des feuilles ovales et des fleurs jaunes. Ses fruits sont de couleur rouge et ont à peu près la taille d’un raisin sec. Cette plante pousse dans les régions sèches de l’Inde, de l’Afrique du nord et au Proche-Orient ; toutefois elle a également été cultivée en climat plus doux comme c’est par exemple le cas aux États-Unis.

L’Ashwagandha contient plusieurs ingrédients thérapeutiques : les withanolides (lactones stéroïdiennes), les alcaloïdes, des cholines, des acides saturés, des acides aminés et différents sucres. Les feuilles et les fruits possèdent des propriétés thérapeutiques précieuses. Ce sont surtout les racines qui sont utilisées dans les remèdes occidentaux.

Depuis des années, les scientifiques effectuent des recherches intensives sur la plante. À ce jour, plus de 200 études sur les vertus curatives de l’Ashwagandha ont déjà été faites.

Les effets de l’Ashwagandha

L’Ashwagandha est utilisée pour l’entretien, le renforcement et la revitalisation du corps. Ses utilisateurs estiment avant tout que cette plante procure non seulement de l’énergie, mais permet en même temps au corps de se reposer.

Le stress conduit à la fatigue et à l’épuisement. En réaction à cela, le corps subit certains dysfonctionnements – les troubles de sommeil en sont souvent la conséquence. Grâce à son effet nourrissant et puissant, l’Ashwagandha permet de maintenir le système nerveux en santé. Lorsque le système nerveux n’est plus surchargé par le stress, les troubles disparaissent presque d’eux-mêmes et le repos tant cherché s’installe. C’est grâce à ces propriétés que la plante est un moyen idéal de renforcement et de rajeunissement du corps. En outre, l’Ashwagandha possède une panoplie d’autres propriétés bénéfiques pour le corps humain :

L’Ashwagandha contre le stress

Le stress, les produits nocifs pour l’environnement et une mauvaise alimentation ont des effets négatifs sur notre système nerveux. Des recherches scientifiques affirment que l’Ashwagandha peut non seulement permettre de réduire le stress, mais peut aussi contribuer à la protection de nos cellules cérébrales contre les mauvaises influences de notre mode de vie.

Sur des personnes souffrant d’angoisses et de dépression, l’Ashwagandha a eu le même effet que certains calmants et antidépresseurs. Une admission orale de l’Ashwagandha sur cinq jours a permis d’atténuer des angoisses au même titre que que le calmant lorazépam (Ativan®). Ceci est aussi valable pour son effet antidépresseur, qui se rapproche de celui de l’imipramine (Tofranil®).

Le stress provoque une peroxydation lipidique excessive et réduit le taux des enzymes antioxydantes que sont la catalase et la glutathion peroxydase. Après administration d’un extrait d’Ashwagandha pris une heure avant que les scientifiques ne soumettent les sujets à une situation de stress, tous les paramètres cités plus haut et relatifs aux troubles causés par les radicaux libres se sont normalisés. L’effet dépendait de la dose administrée. Le vieillissement précoce est étroitement lié à la tension nerveuse chronique et est souvent le résultat d’un stress oxydant excessif. Ces effets ont pu être annulés grâce aux propriétés antioxydantes efficaces de l’extrait d’Ashwagandha. Les scientifiques supposent que l’Ashwagandha est approprié pour le traitement du stress.

D’autres recherches sur le stress chronique donnent des conclusions similaires. Lors d’une étude remarquable sur des cerveaux d’animaux, on a pu remarquer des signes de dégénérescence sur 85 % des cellules cérébrales lorsque les animaux étaient soumis à un stress chronique. À long terme, ce type de dégénérescence cellulaire peut provoquer des troubles cognitifs. Étonnamment, le nombre de cellules dégénératives a été réduit de 80 % après que les animaux sous stress chronique furent traités avec de l’Ashwagandha !

Dans une large étude clinique sur des sujets humains, des scientifiques ont pu analyser l’action effets d’un extrait d’Ashwagandha standardisé sur les effets négatifs du stress, y compris un taux élevé du cortisol, l’hormone du stress. Plusieurs effets négatifs dus au stress sont liés à une hausse du taux de cortisol. Les résultats de l’étude ont été impressionnants. Les sujets avaient des réactions subjectives allant d’une hausse de performances à une baisse de la fatigue, en passant par un sommeil amélioré et un meilleur sentiment d’embonpoint en général. Les améliorations ont également pu être mesurées: le taux de cortisol a baissé de 26 %, la glycémie à jeun a également baissé et a vu une amélioration de la composition lipidique. Ces résultats laissent supposer que l’Ashwagandha peut soulager plusieurs des troubles somatiques et psychologiques auxquels nous sommes très souvent sujets aujourd’hui.4

L’Ashwagandha contre les troubles du sommeil

Le sommeil est étroitement lié à un bon état de santé : les personnes en santé dorment bien. Plusieurs organes travaillent dans le corps et s’occupent de différentes tâches afin d’assurer un bon fonctionnement de ce dernier. Un trouble dans un de ces organes entraînerait un déséquilibre du corps entier. Si le trouble n’est pas traité immédiatement, d’autres défaillances surviennent et s’accumulent. Le corps entre bientôt dans un cercle vicieux et l’état de santé du concerné se dégrade rapidement.

Le stress est une des raisons principales à un tel trouble. Les mécanismes naturels de défense du corps ont la capacité de combattre un stress de courte durée mais pas un stress chronique. Le stress déclenche une hausse du taux de cortisol. Ainsi le corps est plus performant, si bien qu’il peut réagir à ce stress qu’il interprète comme menace. Ce mécanisme a fait ses preuves lors de courtes situations de stress. Si cependant il s’agit d’un stress chronique, le taux de cortisol restera constamment élevé et obligera le corps à être « actif » à tout moment. C’est ainsi que le rythme de sommeil naturel est brisé. Des études suggèrent que les patients souffrant d’insomnie sévère ont un taux de cortisol élevé la nuit.

Le stress chronique peut mener à un dysfonctionnement du système immunitaire, troubler le métabolisme et la digestion et entraîner des inflammations. De plus, le stress accentue les troubles déjà présents : infections, toxines s’accumulant dans le corps, troubles du métabolisme comme le diabète ou maladies cardiaques, fatigue, dépression, angoisses, etc.

Tous les symptômes responsables du manque de sommeil doivent être immédiatement éliminés. C’est la seule condition pour que le corps revienne à un état de repos. Les personnes souffrantes doivent alors renforcer leurs défenses immunitaires, leur métabolisme et leur digestion et également combattre les inflammations. Le plus important reste tout de même de diminuer le stress. Les plantes médicinales qui agissent sur le corps de diverses façons comme l’Ashwagandha sont d’une aide précieuse dans de pareils cas.

Comment agit l’Ashwagandha contre l’insomnie?

L’Ashwagandha est une plante polyvalente qui montre son efficacité dans plusieurs organes du corps : dans le système neurologique, dans le système immunitaire, dans la production d’énergie de l’organisme, dans le système endocrinien ainsi que dans la reproduction.

Dans la médecine ayurvédique, l’Ashwagandha est utilisé comme fortifiant essentiel pour une meilleure santé en général. Cette plante procurerait force et vitalité au corps et agirait contre la léthargie et la fatigue.

  • En tant que plante adaptogène, elle aide le corps à surmonter le stress en abaissant tout d’abord le taux de cortisol. Une baisse allant jusqu’à 27 % a été constatée lors de certaines études.
  • Elle agit contre les inflammations et combat les radicaux libres. En outre, elle contribue à une stabilisation des enzymes responsables des tâches antioxydantes importantes
  • Elle renforce les fonctions de la thyroïde et améliore le métabolisme.
  • Elle possède également des propriétés neuroprotectrices et aide à combattre contre la détérioration des cellules cérébrales.
  • Grâce à ses propriétés antibactériennes et immunomodulatrices, elle aide le corps à combattre les infections et à récupérer plus vite.

Les propriétés citées ci-dessus (en combinaison) expliquent pourquoi l’Ashwagandha est appropriée pour le traitement de l’insomnie : elle renforce le corps et le rend plus actif. De cette manière, les mécanismes naturels du corps sont restaurés et peuvent permettre d’avoir ce sommeil si reposant !

Des recherches récentes confirment ces attestations. Une étude menée sous placebo avec 64 sujets a permis d’analyser les effets de la consommation d’un extrait de racine d’Ashwagandha sur le niveau de stress pendant une longue période (60 jours). Les sujets ont été évalués à l’aide de l’échelle PSS (Perceived Stress Scale : Échelle de stress perçu), du GHQ-28 (General Health Questionnaire : questionnaire général de santé) avec des paramètres d’insomnie et d’états anxieux tels que l’échelle DASS (Depression Anxiety Stress Scale) et le taux de cortisol sanguin. Le groupe ayant reçu de l’Ashwagandha montrait une réduction significative du niveau de stress lors de tous les tests – y compris une réduction des paramètres d’insomnie et d’états anxieux de 69 %.

Dans la médecine ayurvédique, l’Ashwagandha est connu comme plante adaptogène. Comme l’appellation l’indique, les adaptogènes sont connus pour aider à s’adapter à de nouvelles conditions corporelles et émotionnelles. Les adaptogènes bloquent des substances chimique qui envoient des signaux de stress à travers le corps. Ce faisant, ils aident à la détente et au repos de l’organisme. Les symptômes d’états anxieux qui empêchent les personnes concernées de dormir sont réduits.

L’Ashwagandha réprime les pensées négatives et permet au cerveau de se reposer. Cette plante active une série de récepteurs GABA qui font savoir au corps qu’il peut se détendre et se reposer.

Le système nerveux central est ainsi tranquillisé de manière douce, ce qui provoque une sensation de paix.

Si vous prenez une dose moyenne avant le coucher, vous devrez vous endormir assez rapidement. L’effet tranquillisant de l’Ashwagandha ne provoque pas de gueule de bois le lendemain comme c’est le cas pour certains somnifères pharmaceutiques. Vous vous réveillerez très naturellement et vous ne vous sentirez pas comme troublé. C’est pour cette raison que l’Ashwagandha est le remède naturel indiqué pour les personnes souffrant d’insomnie chronique.

L’Ashwagandha contre les maladies nerveuses

Le stress émotionnel, physique et chimique a des influences négatives sur le cerveau et le système nerveux. Selon des études récentes, l’Ashwagandha peut faire bien plus que simplement réduire le stress. Cette plante protège le cerveau de la dégénérescence et soulage les symptômes liés à l’Alzheimer, la dépression et les états anxieux.

La raison principale à cela repose dans les antioxydants contenus dans la plante et permettant de lutter contre les radicaux libres qui causent un vieillissement prématuré. Une étude publiée dans la revue Phytotherapy Research fait état de ces avantages:

« Plusieurs études ont montré que les antioxydants naturels tels que la vitamine E et la vitamine C ou le bêta-carotène peut aider à intercepter les radicaux libres produits lors de l’apparition et du développement de cette maladie [Alzheimer]. Nos résultats montrent cependant que l’Ashwagandha possède un effet d’inhibition de la peroxydation lipidique plus important que celui des antioxydants commerciaux.

Les chercheurs du National Brain Research Center ont découvert que des souris atteintes d’Alzheimer n’étaient pas capables de retenir ce qu’elles avaient appris. Après administration d’Ashwagandha sur une période de 20 jours, leur état s’est significativement amélioré. Les chercheurs en ont conclu que les amyloïdes permettaient de diminuer les dépôts (causant la dégénérescence du cerveau.)

Pendant les cinq dernières années, l’Institut de médecine naturelle de l’Université de médecine et de pharmacie de Toyama au Japon a effectué d’importantes recherches sur les avantages de l’Ashwagandha sur le cerveau. Les scientifiques ont cherché des moyens d’améliorer la régénération des constituants des cellules nerveuses appelées axones et dendrites dans un modèle valide de cerveau humain. Cette importantes étude pourrait un jour venir en aide aux personnes qui suite à un traumatisme physique important a souffert de lésions cérébrales ou qui a subi un déclin cognitif suite à des maladies comme la démence et l’Alzheimer et causé par un dysfonctionnement du système nerveux.

Grâce à un modèle valide de cellules nerveuses défectueuses et de et de transmissions nerveuses restreintes, les chercheurs ont pu constater que l’Ashwagandha contribue à une régénération considérable des axones et des dendrites des cellules nerveuses. L’extrait d’Ashwagandha a aussi permis une reconstruction des synapses. Il s’agit ici des points de liaison entre les cellules nerveuses, permettant la communication avec d’autres cellules. Les scientifiques en ont conclu que l’extrait d’Ashwagandha aide à la reconstruction du système nerveux, ce qui en fait un médicament potentiel contre les maladies neurodégénératives telles que l’Alzheimer.

Dans une autre étude du même institut, les chercheurs ont découvert que l’Ashwagandha aide à la croissance des dendrites des cellules nerveuses leur permettant de recevoir des signaux d’autres cellules. Les résultats de ces recherches laissent croire que l’Ashwagandha pourrait soigner un tissu cérébral défectueux dont la conséquence est la démence.

Enfin, dans une troisième étude, les chercheurs ont pu constater que cette plante médicinale contribue à la croissance des cellules nerveuses tant normales que défectueuses. Ceci indique que la Withania somnifera a la capacité d’augmenter la santé du cerveau, qui pourrait aussi se révéler être un avantage pour les cellules nerveuses défectueuses.

Ces résultats laissent espérer qu’un jour les extraits d’Ashwagandha puissent être utilisés pour le traitement de maladies neurodégénératives et pour libérer les patients des prisons mentales dans lesquelles les enferment la démence et l’Alzheimer. Cependant, les recherches n’en sont qu’à leurs débuts.

L’Ashwagandha montre également un potentiel curatif dans le traitement de la maladie de Parkinson ou l’Alzheimer, toutes deux des maladies neurodégénératives qui restent jusqu’à ce jour sans remède. Lors d’une étude actuelle menée sur un modèle humain standardisé atteint de la maladie de Parkinson, tous les paramètres de neurodégénérescence typiques à la maladie de Parkinson ont été significativement inversés selon la dose d’extrait d’Ashwagandha administrée. Une étude précédente laissait entrevoir de façon remarquable que l’extrait d’Ashwagandha permet de freiner l’acétylcholinestérase, une enzyme responsable de la détérioration d’un des messagers chimiques les plus importants du cerveau. Pour le moment, l’Alzheimer se traite entre autres à l’aide de l’Aricept®, un médicament censé ralentir le développement de cette terrible maladie qui fait perdre la raison.

L’Ashwagandha en cas de désir d’enfant et d’impuissance sexuelle

L’Ashwagandha a des effets positifs sur l’équilibre hormonal et la santé reproductive de l’homme.

Une étude menée sur 75 hommes souffrant d’impuissance a montré une augmentation en nombre et en mobilité des spermatozoïdes chez les sujets ayant pris de l’Ashwagandha.

Le traitement a aussi permis d’avoir une hausse significative du niveau de testostérone.

Les chercheurs rapportent de plus une amélioration du nombre d’antioxydants dans le sang après administration de l’Ashwagandha.

Une autre étude a également démontré une amélioration dans la qualité des spermatozoïdes et aussi du nombre d’antioxydants après que les sujets aient consommé la plante pour réduire le stress. Après un traitement de seulement trois mois, 14 % des participants à l’expérience attendaient un enfant.

L’Ashwagandha en cas de fatigue surrénale

L’Ashwagandha agit positivement sur les glandes surrénales et peut combattre une éventuelle fatigue surrénale existante et un stress chronique.

Les glandes surrénales sont des glandes endocrines responsables de la libération d’hormones (cortisol et adrénaline) en réponse au stress.

Lorsque les glandes surrénales se trouvent surchargées par un stress émotionnel, physique ou mental intense, il se produit ce que nous appelons une fatigue surrénale. Un dysfonctionnement des glandes surrénales a des répercutions sur les autres hormones. Parmi ces hormones figure la progestérone, et ceci peut conduire à la stérilité ou une réduction du taux de DHEA (déhydroépiandrostérone). Un faible taux de DHEA conduit à un vieillissement prématuré.

Des études cliniques ont montré que l’Ashwagandha a des effets positifs sur le taux de cortisol, améliore la sensibilité à l’insuline et renforce l’équilibre hormonal du corps. Selon une étude de cas faite sur une femme de 57 ans souffrant d’une hyperplasie surrénalienne non classique. Pendant six mois, elle a subi un traitement à l’Ashwagandha. Après le traitement, on pouvait remarquer des améliorations au niveau des marqueurs hormonaux surrénaliens. Les taux de corticostérone et de 11-déoxycortisol ont respectivement baissé de 69 % et de 55 % - un très grand progrès.

Suite à ces améliorations hormonales, un arrêt notoire de ses chutes de cheveux a pu être remarqué.

L’Ashwagandha comme antidépresseur

Désormais les scientifiques peuvent confirmer l’efficacité de l’Ashwagandha comme moyen de lutte contre les angoisses et la dépression. À titre d’exemple, une étude récente affirme que cette plante médicinale est tout aussi efficace que les produits pharmaceutiques usuels (lorazépam et imipramine) – sans les effets secondaires habituels.

Lors d’une étude faite sur une période de deux semaines, 87 sujets souffrant d’états anxieux étaient soumis deux fois par jour soit à une dose de 300 mg d’Ashwagandha ou d’un placebo. Le groupe ayant pris de l’Ashwagandha montrait des améliorations bien meilleures de leurs états anxieux que celui soumis au placebo. Ils étaient aussi plus concentrés, moins stressés et disaient être moins fatigués.

Un avantage supplémentaire de la Withania somnifera réside dans le fait qu’elle ne possède aucun effet secondaire en comparaison aux antidépresseurs ou aux calmants. Les médicaments traditionnels sont souvent accompagnés d’une horde de terribles effets secondaires.

Plus d’endurance

Des études ont pu prouver que l’Ashwagandha peut augmenter l’endurance du corps pendant une activité en affûtant les fonctions cérébrales et en réduisant les douleurs corporelles. Du fait de son effet à la fois tranquillisant et vivifiant sur le cerceau et de sa capacité à réduire les hormones du stress, l’Ashwagandha a permis d’améliorer la concentration, la motivation et l’endurance lors d’une série de tests.

Dans le cadre d’une étude, des rats de laboratoire ayant reçu de l’Ashwagandha pouvaient nager deux fois plus vite que ceux n’ayant pas reçu ce supplément. Selon les chercheurs, de tels effets seraient possibles chez l’être humain. L’extrait a permis un équilibre des hormones surrénales essentielles des glandes et responsables de l’activité corporelle. En plus de cela, la douleur corporelle ressentie dans les muscles a été soulagée, accompagnée d’une stabilisation des niveaux d’énergie du corps. C’est la raison pour laquelle cette plante est idéale comme complément nutritif pour les sportifs qui souhaitent rester actifs malgré les douleurs musculaires.

L’Ashwagandha contre le cancer

Encore plus loin, les résultats de recherche suggèrent que l’Ashwagandha peut être utilisé pour le traitement du cancer.

La plante peut servir d’alternative naturelle ou de médecine complémentaire pour la lutte contre les cellules cancéreuses jusqu’à un freinage dans le développement des tumeurs. Les chercheurs effectuent des recherches intensives sur cette nouvelle utilité.

Freine le développement de cellules cancéreuses.

Le cancer prend source à l’intérieur des cellules ; l’Ashwagandha peut freiner son développement précisément à cet endroit. Si le nombre de cellules cancéreuses peut lui-même réduit, cela représenterait un première victoire contre cette maladie insidieuse. Les propriétés antioxydantes de l’Ashwagandha représentent la première ligne de défense contre le cancer. Autrement dit, les antioxydants contenus dans l’Ashwagandha permettent de combattre le radicaux libres qui aident au développement des cellules cancéreuses.

En 2010, une étude a permis de conclure que le principe actif présent dans la Withania somnifera provoque une « élimination sélective des cellules cancéreuses » - une découverte très prometteuse, qui pourrait être faire lors de recherches ultérieures. D’autres études en laboratoire montrent que la multiplication des cellules cancéreuses responsables de la leucémie, du cancer du sein et du cancer du colon peut être freinée ou même stoppée par l’Ashwagandha. Les chercheurs rapportent justement que la Withania, un principe actif de la plante médicinale, serait comparable ou même meilleur que les chimiothérapies classiques qui permettent de freiner la croissance de cellules hostiles lors d’un cancer du sein ou du colon.

Freine ou stoppe le développement des tumeurs.

Au-delà de l’échelle cellulaire, l’Ashwagandha peut contribuer à freiner la croissance de tumeurs malignes. La plante agit sur les vaisseaux sanguins dont les cellules cancéreuses se nourrissent. Ceci est connu sous le nom d’ « action anti-angiogène ». sans un réseau de vaisseaux sanguins pour les nourrir, la croissance des tumeurs cancéreuses est ralentie ou stoppée. En d’autres termes, le réseau de distribution est sectionné de telle façon que les tumeurs ne puissent plus croître ou se développer davantage. Des recherches affirment que l’Ashwagandha peut également protéger contre le cancer de la peau. Ces résultats très prometteurs poussent à faire des recherches supplémentaires.

Renforce le système immunitaire durant la chimiothérapie.

La Withania somnifera a des effets positifs sur le système immunitaire qui la rendent très précieuse. Cette plante est fréquemment utilisée dans la médecine ayurvédique. En effet, lors d’un traitement traditionnel contre le cancer, il est essentiel de renforcer les défenses immunitaires. La chimiothérapie détruit littéralement le système immunitaire des patients. Le nombre de globules blancs baisse rapidement ; le patient devient vulnérable aux infections.

La consommation d’Ashwagandha renforce les fonctions immunitaires naturelles et aide ainsi à réduire les effets secondaires indésirables et surtout dangereux. Des séries de tests permettent de constater une fortification du système immunitaire après administration orale de l’extrait d’Ashwagandha. D’autres recherches sont arrivées à la conclusion que cette herbe médicinale ancienne s’avère très appropriée pour l’accompagnement des patients en chimiothérapie.

Aide au système immunitaire

Un système immunitaire fort aide le corps de plusieurs façons. Différentes études sur l’action de l’Ashwagandha vantent ses vertus immunomodulatrices jouant un rôle décisif contre la myélosuppression (une diminution de cellules productrices de cellules immunitaires).

En outre, il a aussi été démontré que cette plante curative et utile peut augmenter les plaquettes sanguines ainsi que les globules blancs et les globules rouges. Le système immunitaire s’en trouve ainsi renforcé.

La Withania somnifera a la capacité d’élimer le stress oxydant, puisqu’elle augmente la quantité d’antioxydants dans le corps. Parmi les antioxydants figurent les vitamines, les minéraux, les enzymes et autres nutriments assurant la protection du corps contre les dégâts causés par les radicaux libres. Une étude a montré que l’Ashwagandha permet d’augmenter la quantité de peroxydes lipidiques, de superoxyde dismutases, de catalase, de glutathion, de vitamine C, de vitamine A et vitamine E. Ces antioxydants reçoivent tous des instructions les uns des autres et gardent les cellules en santé – une condition nécessaire pour une longue vie.

Contre les inflammations

Dans de nombreuse expérimentations sur des animaux, on a pu confirmer l’efficacité de l’Ashwagandha contre les inflammations.

Des analyses faites sur des sujets humains permettent de remarquer une augmentation du nombre de cellules tueuses naturelles il s’agit ici de cellules immunitaires responsables de combattre les infections et de maintenir le corps en santé.

Certains marqueurs biologiques de l’inflammation ont aussi diminué en nombre, par exemple la protéine C réactive (CRP). Ce marqueur présage un haut risque de maladies cardiaques.

Lors d’une étude contrôlée, un groupe devait consommer 250 mg d’Ashwagandha par jour. En comparaison au groupe témoin, la CRP a baissé de 36 % en moyenne. Le groupe sous placebo n’a montré qu’une baisse de six pour cent.

L’Ashwagandha augmente l’activité naturelle des cellules tueuses et diminue le nombre de marqueurs biologiques d’inflammation.

L’Ashwagandha possède de nombreuses propriétés anti-inflammatoires, c’est pourquoi cette plante est particulièrement indiquée pour le traitement de divers troubles rhumatologiques. Cette plante médicinale empêche la cyclo-oxygénase et apaise ainsi les douleurs. Par la même occasion, l’inflammation diminue.

Une étude du « Los Angeles College of Chiropractors » suggère que les propriétés anti-inflammatoires uniques de la Withania somnifera proviennent des lactones stéroïdiennes, des saponines et des alcaloïdes contenus dans la plante.

L’Ashwagandha contre l’augmentation du taux de cholestérol

L’Ashwagandha baisse le taux de cholestérol dans le sang et combat de ce fait le développement de maladies cardiaques.

Les chercheurs l’ont confirmé : dans une étude sur 101 hommes âgés de 50 à 59 ans, le taux de cholestérol s’est vu baisser de façon remarquable jusqu’à un niveau pratiquement sain après la consommation d’Ashwagandha. Ces premiers résultats s’avèrent très prometteurs. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin de déterminer si la plante peut effectivement être utilisée contre le cholestérol.

Pour beaucoup d’entre-nous, – indépendamment de notre âge – manger « sainement » et garder un taux de cholestérol bas constitue un véritable challenge. Ceci est surtout valable pour tous ceux qui disposent de peu de temps et ne peuvent pas toujours choisir entre une bonne et une mauvaise alimentation. Avec l’Ashwagandha, vous offrez à votre corps un allié supplémentaire dans la lutte contre le cholestérol. De cette manière, vous pouvez limiter les effets néfastes d’une mauvaise alimentation.

L’Ashwagandha peut aider à abaisser une glycémie élevée

Plusieurs études l’affirment : l’Ashwagandha peut réduire la glycémie.

Dans une éprouvette, on a pu constater une plus grande sécrétion d’insuline ainsi qu’une meilleure sensibilité à l’insuline dans les cellules musculaires.

De nombreuses études sur des sujets humains confirment une baisse de la glycémie chez les sujets sains comme chez ceux atteints de diabètes.

Lors d’une étude menée sur des sujets humains, des patients atteints de schizophrénie furent traités durant quatre semaines avec de l’Ashwagandha. Le niveau de glycémie à jeun a baissé en moyenne de 13,5 mg/dl – en comparaison à une réduction de 4,5 mg/dl chez les patients sous placebo.

De plus, dans le cadre d’une étude, six sujets atteints d’un diabète de type 2 ont reçu de l’Ashwagandha pendant 30 jours. Le niveau de glycémie à jeun a pu être baissé exactement au même titre qu’avec les médicaments oraux contre le diabète

RÉSUMÉDu fait de son action sur la sécrétion d’insuline et la sensibilité à l’insuline,l’Ashwagandha peut abaisser la glycémie.

Bon à savoir avant la consommation d’Ashwagandha

La plupart des personnes peuvent consommer de l’Ashwagandha sans risques. Par contre, de trop hautes doses peuvent provoquer des nausées, de la diarrhée et des vomissements.

La consommation de cette plante est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes.

Les patients souffrant de maladies auto-immunes doivent consommer l’Ashwagandha uniquement sous prescription d’un médecin.

Les personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde, de lupus, de thyroïdite de Hashimoto et de diabète de type 1 sont également concernées.

Les patients prenant des médicaments contre les anomalies de la thyroïde doivent aussi être particulièrement prudents. L’Ashwagandha peut conduire à une hausse des hormones thyroïdiennes.

La plante permet également de réduire la glycémie ainsi que la tension artérielle. Les médicaments correspondant à cet effet doivent donc être dosés en conséquence.

Lors de recherches, des doses entre 125 et 1250 mg étaient administrées chaque jour de façon normale. Les sujets de ces études étaient soumis à de fortes doses de valeurs différentes. Les doses les plus fortes avaient de plus grands effets.

Si vous souhaitez faire usage de l’Ashwagandha, prenez une capsule d’extrait de racine ou 450 à 500 mg de poudre une ou deux fois par jour.

 

Sources (en langue anglaise) :

Widodo N., Priyandoko D., Shah N., Wadhwa R. & Kaul S. C. (2010, October). Selective killing of cancer cells by Ashwagandha leaf extract and its component Withanone involves ROS signaling.  PLoS One, 5(10):e13536, doi: 10.1371/journal.pone.0013536

Rai M., Jogee P. S., Agarkar G. & dos Santos C. A. (2016). Anticancer activities of Withania somnifera: Current research, formulations, and future perspectives.  Pharm Biol, 54(2):189-97, doi: 10.3109/13880209.2015.1027778

Malthur R., Gupta S. K., Singh N., Mathur S., Kochupillai V. & Velpandian T. (2006, May). Evaluation of the effect of Withania somnifera root extracts on cell cycle and angiogenesis.  J Ethnopharmacol, 105(3):336-41, doi: 10.1016/j.jep.2005.11.020

Kuboyama, T.Tohda, .C & Komatsu, K. (2014). Effects of Ashwagandha (roots of Withania somnifera) on neurodegenerative diseasesBiological & Pharmaceutical Bulletin37(6):892-7

Visavadiya, N. P.Narasimhacharya, A. V. (2007, February). Hypocholesteremic and antioxidant effects of Withania somnifera (Dunal) in hypercholesteremic ratsPhytomedicine14(2-3):136-42, doi: 10.1016/j.phymed.2006.03.005

Gupta, S. K.Dua, A. & Vohra, B. P. (2003). Withania somnifera (Ashwagandha) attenuates antioxidant defense in aged spinal cord and inhibits copper induced lipid peroxidation and protein oxidative modificationsDrug Metabolism and Drug Interactions19(3):211-22

Jeyanthi, T.Subramanian, P. (2010). Protective effect of Withania somnifera root powder on lipid peroxidation and antioxidant status in gentamicin-induced nephrotoxic ratsJournal of Basic and Clinical Physiology and Pharmacology21(1):61-78

Kumar, A. & Kalonia, H. (2008, November). Effect of Withania somnifera on Sleep-Wake Cycle in Sleep-Disturbed Rats: Possible GABAergic Mechanism. Indian Jouranl of Pharmaceutical Sciences70(6): 806–810, doi: 10.4103/0250-474X.49130

Chandrasekhar, K.Kapoor, J. & Anishetty, S. (2012, July). A prospective, randomized double-blind, placebo-controlled study of safety and efficacy of a high-concentration full-spectrum extract of ashwagandha root in reducing stress and anxiety in adultsIndian Journal of Psychological Medicine34(3):255-62, doi: 10.4103/0253-7176.106022

Dongre, S., Langade, D. & Bhattacharyya, S. (2015). Efficacy and Safety of Ashwagandha (Withania somnifera) Root Extract in Improving Sexual Function in Women: A Pilot StudyBioMed Research International, 2015:284154, doi: 10.1155/2015/284154 

Shah, N., Singh, R., Sarangi, U., Saxena, Chaudhary, A., Kaur, G. et al. (2015, March). Combinations of Ashwagandha leaf extracts protect brain-derived cells against oxidative stress and induce differentiationPLoS One, 10(3):e0120554, doi: 10.1371/journal.pone.0120554 

Singh, N., Bhalla, M., de Jager, P. & Gilca, M. (2011). An overview on ashwagandha: a Rasayana (rejuvenator) of AyurvedaAfrican Journal of Traditional, Complementary, and Alternative Medicines: AJTCAM, 8(5 Suppl):208-13, doi: 10.4314/ajtcam.v8i5S.9 

Mirjalili, M. H.Moyano, E.Bonfill, M.Cusido, R. M. & Palazón, J. (2009, July). Steroidal lactones from Withania somnifera, an ancient plant for novel medicineMolecules3;14(7):2373-93. doi: 10.3390/molecules14072373

Gorelick, J.Rosenberg, R.Smotrich, A.Hanuš, L.Bernstein, N. (2015, August). Hypoglycemic activity of withanolides and elicitated Withania somnifera. Phytochemistry116:283-289, doi: 10.1016/j.phytochem.2015.02.029

Raut, A. A.Rege, N. N.Tadvi, F. M.Solanki, P. V.Kene, K. R.Shirolkar, S. G. et al. (2012, July). Exploratory study to evaluate tolerability, safety, and activity of Ashwagandha (Withania somnifera) in healthy volunteersJournal of Ayurveda and Integrative Medicine3(3):111-4, doi: 10.4103/0975-9476.100168

Andallu, B. & Radhika, B. (2000, June). Hypoglycemic, diuretic and hypocholesterolemic effect of winter cherry (Withania somnifera, Dunal) rootIndian Journal of Experimental Biology38(6):607-9

Rao, R. V., Descamps, O., John, V. & Bredesen, D. E. (2012). Ayurvedic medicinal plants for Alzheimer's disease: a reviewAlzheimer's Research & Therapy4(3): 22, doi: 10.1186/alzrt125

Bhattacharya, S. K.Bhattacharya, A.Sairam, K. & Ghosal, S. (2000, December). Anxiolytic-antidepressant activity of Withania somnifera glycowithanolides: an experimental studyPhytomedicine7(6):463-9, doi: 10.1016/S0944-7113(00)80030-6

Composition:

Poudre d'Ashwagandha 100% bio * à base de la racine d'Ashwagandha (Withania somnifera) * issue de l'agriculture biologique contrôlée

Informations nutritionnelles par 100 g:

Énergie277 kcal/1160 kJ
Lipides0,3 g
- dont acides gras satués 0,1 g
Hydrates de carbone46,9 g
- dont sucre10,7 g
Protéines2,7 g
Sel0,62 g

Conseils d'utilisation  

  • Pour de meilleurs résultats, mélanger 3 g de poudre d'Ashwagndha (environ 1 cuillère à café) par jour avec de l'eau, un jus, un smoothie ou un yogourt quelconque.

 

La dose quotidienne recommandée ne doit pas être dépassée.
Les compléments alimentaires ne peuvent être utilisés comme substituts d'un régime alimentaire  équilibré et varié.
Conserver dans un endroit frais et sec à l'abri de la lumière. Tenir hors de la portée des petits enfants.

Donnez votre avis sur Ashwagandha Bio
Avis
Créez votre commentaire.
Nouveau sur le magazine
Puissance provenant de la mer ?
Êtes-vous un accro à la caféine?
Pourquoi devriez-vous changer ces habitudes rapidement