France
  • Deutschland
  • Austria
  • Sweiz

Une question? 04 83 97 00 52

0483 970052

Vitamine D3 capsules
  • Vitamine D3 capsules
Vitamine D3 capsules

Vitamine D3 5000 UI

90 gélules à 5000 I.E.
x
Leider sind nur noch 74 Stück auf Lager. Bitte ändern Sie die Anzahl.
x

5% de rabais à partir de 2

8% de rabais à partir de 4

10% de rabais à partir de 6

Vous économisez 0%
TVA incl. et livraison excluse
-+
16,10 €
Vous économisez 5%
15,59 €
Vous économisez 8%
15,26 €
Vous économisez 10%
 
paypal
Kreditkarte

Vitamine D3 à haute dose pour un système immunitaire normal, des os et un cœur en bonne santé.

 

GÉLULES DE VITAMINE D3

  • soutiennent le taux naturel de vitamine D dans le corps
  • à titre préventif pour maintenir le système immunitaire, le cœur et les os
  • La vitamine D3 prévient les humeurs dépressives
Description
CompositionComposition
Dosage

Vitamine D3 à haute dose (cholécalciférol) 

La vitamine D détient une fonction clé dans notre santé. Elle joue un rôle important dans chaque cellule du corps et contrôle environ 1 000 gènes. S'il y a une carence en vitamine D, le corps ne peut plus effectuer de nombreux processus métaboliques et devient malade.

Afin que le corps puisse produire de la vitamine D, la peau dépend du rayonnement UV. Dans le foie, un précurseur de la vitamine D est formé. Si la peau est exposée au soleil, la vitamine D devient un précurseur de la vitamine D3 (cholécalciférol). La vitamine D3 doit être désormais transportée de la peau vers le foie où elle est absorbée et transportée dans les cellules du corps par le métabolisme. Ainsi, jusqu'à 90% de la vitamine D est formée par la peau, dans la mesure où le rayonnement solaire est suffisant. Bien que la vitamine D puisse également être absorbée par la nourriture, la plupart des denrées alimentaires n'en contiennent que très peu. Surtout en hiver, la carence en vitamine D augmente. Mais même en été, de nombreuses personnes souffrent d'une carence en vitamine D : les longues heures de travail, les écrans solaires et l'âge croissant empêchent une production suffisante de vitamine D dans la peau. Des études indiquent que plus de 60-80% de la population souffre d'une carence sans la percevoir comme telle.

Vitamine D3 à haute dose

La vitamine D3 (cholécalciférol) 5 000 UI est à haute dose. Seul un dosage suffisamment élevé garantit que le corps est protégé contre les carences, tant qu'il ne peut pas en produire suffisamment lui-même. Ainsi, le corps produit environ 10 000 jusqu'à 20 000 UI de vitamine D3 lui-même dans un bain de soleil d'une demi-heure.

Pour que le corps soit capable d'absorber de la vitamine D via l'alimentation ou comme complément alimentaire, il faut de la graisse ou de l'huile comme moyen de transport. Car la vitamine D, comme les vitamines A, E et K, compte parmi les vitamines liposolubles. La vitamine D3 sous forme de gélules, de comprimés ou de dragées ne contient généralement pas d'huiles naturelles. C'est la raison pour laquelle vous devriez soit prendre votre vitamine D à proximité des repas, soit prendre une petite quantité d'huile supplémentaire, par exemple une cuillerée d'huile d'olive. Ainsi, l'absorption intestinale peut s'effectuer de la meilleure façon possible.

Les vitamines liposolubles telles que la vitamine D présentent l'avantage qu'elles peuvent être stockées par l'organisme, par exemple dans le tissu adipeux ou dans le foie, ce qui n'est pas le cas chez les vitamines hydrosolubles telles que la vitamine B ou C. Une fois la réserve remplie, notre organisme peut en consommer pendant plusieurs semaines ou mois.

Pourquoi la carence en vitamine D se produit-elle si souvent ?

La carence en vitamine D peut avoir plusieurs causes :

1. Apport insuffisant par l'alimentation

En plus de la lumière solaire, la plupart des gens absorbent de la vitamine D par le biais de l'alimentation. Elle est contenue, par exemple, dans le poisson et l'huile de poisson, le jaune d'œuf, le foie de bœuf, ainsi que les produits laitiers et les céréales qui ont été spécialement enrichis en la vitamine.

Comme vous pouvez le constater, il s'agit presque exclusivement de produits animaux. Une carence en vitamine D affecte donc généralement les personnes qui "souffrent d'une intolérance au lait ou suivent un régime strictement végétalien."

2. Trop peu de lumière solaire

Comme déjà évoqué, la lumière solaire est la source principale de vitamine D. Lorsque la peau s'expose aux rayons du soleil, certains processus sont déclenchés dans le corps, de sorte que la vitamine est formée à partir du cholestérol existant. En particulier, les gens qui sont reliés à leur maison, qui vivent dans les latitudes septentrionales, qui portent des vêtements longs et des couvre-chefs pour motifs religieux ou qui exercent une profession les empêchant de rester à l'extérieur pendant la journée.

Or, même dans les endroits avec beaucoup de soleil, les gens peuvent développer une carence. Le facteur de protection solaire contenu dans les écrans solaires nuit notamment à la synthèse de la vitamine D. La plupart des gens travaillent en outre à l'intérieur et portent des vêtements plus longs pour le travail, de sorte que seulement environ 10 à 15 pour cent de leur corps est exposé aux rayons UV et pour une courte période.

3. Peau sombre

La couleur de la peau influence également la quantité de vitamine D que le corps produit par le soleil. Les personnes à la peau sombre doivent rester au soleil environ dix fois plus longtemps pour produire la même quantité de vitamine D que les personnes à la peau claire.

La raison en est que les pigments contenus dans la peau agissent comme un écran solaire naturel. Plus vous avez de pigments, plus vous avez besoin de passer du temps au soleil pour produire des quantités adéquates de vitamine D.

4. Obésité

Le poids influence également le risque de carence en vitamine D. Comme mentionné précédemment, la vitamine D est une vitamine liposoluble. La National Library of Medicine américaine explique qu'en cas d'obésité, "le corps stocke la vitamine D dans la graisse corporelle et l'empêche de pénétrer dans la circulation sanguine."

En conséquence, les personnes ayant un IMC de plus de 30 souffrent souvent d'une carence en vitamine D. En raison de leur corpulence, ils ont besoin de plus grandes quantités de vitamine D que les personnes minces.

5. Âge

L'âge contribue également à l'apparition d'une carence. C'est dû à plusieurs raisons. Tout d'abord, les personnes âgées passent plus de temps à la maison et sont donc moins exposées aux rayons du soleil.

Deuxièmement, la peau produit moins de vitamine D que dans les jeunes années. Et troisièmement, les reins chez les personnes de plus de 50 ans ont de la difficulté à transformer la vitamine en sa forme active pour que le corps puisse l'utiliser.

6. Médicaments et certaines maladies

Comme l'explique MedicineNet.com, la prise de certains médicaments favorise la formation d'une carence en vitamine D, car ces médicaments modifient le processus qui permet au corps de diviser la vitamine. Ces médicaments comprennent des antifongiques, des antiépileptiques, des glucocorticoïdes ainsi que des remèdes pour le traitement du SIDA et du VIH.

En outre, il est indiqué sur le portail que les personnes atteintes de certaines maladies sont plus susceptibles d'être affectées par une carence en vitamine D. Ce sont, par exemple, des maladies telles que les maladies rénales chroniques, l'hyperparathyroïdie primaire, les formes chroniques de granulomes (sarcoïdose, tuberculose) et aussi certains lymphomes (cancer).

Avantages de la vitamine D3

La vitamine D3 à haute dose contre les humeurs dépressives

Les scientifiques ont découvert que des niveaux élevés de vitamine D sont responsables d'un risque plus faible de dépression. Ainsi, les personnes souffrant de dépression ont des niveaux plus faibles de vitamine D, et cette carence favorise également d'autres maladies psychiques. La vitamine D joue par conséquent un rôle central dans la production de sérotonine, responsables d'un bien-être psychique équilibré.  

Des scientifiques canadiens ont évalué 14 études avec un total de 31 424 patients et ont constaté une corrélation évidente entre la dépression et la carence en vitamine D. Plus le taux de vitamine D est faible, plus la probabilité de dépression est élevée.

Les études sur la dépression saisonnière sont également intéressantes dans ce contexte. Les Instituts nationaux de la santé aux États-Unis (NIH; National Institutes of Health) ont cité plusieurs études prouvant que la lumière solaire améliore nettement l'humeur. Bien que nous sachions que la lumière solaire augmente le taux de vitamine D, ceci ne prouve pas qu'elle est responsable de l'amélioration de l'humeur. Il n'y a non plus aucune preuve que la lumière du soleil aide les patients qui sont déprimés, mais ne souffrant pas de la dépression saisonnière.

Une petite étude avec des résultats prometteurs a été menée auprès de trois femmes âgées entre 42 et 66 ans. Les femmes souffraient toutes de dépressions sévères et présentaient une carence en vitamine D. Elles ont reçu de la vitamine D par voie orale pendant douze semaines pour équilibrer leurs taux de vitamine D. Toutes les trois ont rapporté qu'elles se sentaient beaucoup mieux et qu'elles étaient clairement moins déprimées.

Vitamine D3 en cas de chute des cheveux

Afin de pouvoir exercer leur travail exigeant, les follicules pileux dépendent de nombreuses substances nutritives, oligo-éléments et vitamines. Si les cheveux tombent, les racines des cheveux restent dans le cuir chevelu et les cheveux repoussent. De ce fait nos cheveux se renouvellent constamment. En cas de carence en vitamine D, le cycle du follicule pileux est altéré et interrompu, ce qui peut entraîner une perte de cheveux. Un apport suffisant en vitamine D peut empêcher cette perte de cheveux.

Un article du Dermatology Online Journal traite du rôle de la vitamine D dans les problèmes capillaires et le cycle des follicules pileux. La vitamine D joue un rôle important dans la différenciation et la propagation des kératinocytes. Les scientifiques ont continué à explorer comment la vitamine D est impliquée dans le processus d'initiation d'anagène dans la croissance des cheveux.

Une carence en vitamine D pourrait également être liée à la maladie auto-immune alopécie areata, plus souvent appelée perte de cheveux circulaire.

La recherche a montré que les personnes souffrant d'alopécie ont un taux de vitamine D beaucoup plus faible que les personnes en bonne santé.

Toutefois, même en cas d'autres types de perte de cheveux, une carence en vitamine D peut en être la cause. Des études ont d'ailleurs montré que les femmes souffrant de perte de cheveux (pas l'alopécie) avaient également un faible taux de vitamine D.

La vitamine C soutient autant la croissance des cheveux. Avec l'OPC, elle est impliquée dans la formation de collagène, qui est nécessaire pour protéger le follicule pileux. 

Vitamine D3 pour un système immunitaire sain

La vitamine D joue un rôle crucial dans votre santé et influence près de 3 000 parmi les 25 000 gènes. Elle est particulièrement importante pour la réponse immunitaire de votre corps. Celle-ci est de loin supérieure à la réponse immunitaire synthétique (et souvent nuisible) des vaccins. La vitamine D pourrait à juste titre être décrite comme un "remède miracle" pour votre système immunitaire. Elle rend votre corps capable de produire plus de 200 peptides antimicrobiens, indispensables pour combattre diverses infections.

La vitamine D fonctionne comme une sorte d'interrupteur qui active ou désactive les gènes ou les processus individuels qui maintiennent le corps en bonne santé. La vitamine D active est transportée dans différentes parties du corps, par exemple les os, les intestins, le côlon, le cerveau et les cellules immunitaires, qui disposent tous de récepteurs de la vitamine D. La vitamine D active se couple à ces récepteurs et rend certains gènes dépendants de la vitamine D actifs. La vitamine D active des peptides importants dans votre système immunitaire qui déclenchent une forte réaction antimicrobienne. De cette façon, les intrus peuvent être combattus rapidement et efficacement avant de pouvoir développer une infection sérieuse.

Des études montrent que la carence en vitamine D présente un facteur de risque pour notre santé. Un système immunitaire affaibli, des allergies, l'asthme et des maladies auto-immunes peuvent en être la conséquence. En cas de maladies auto-immunes où le système immunitaire est hyperactif, la vitamine D le régule négativement. En même temps, un système immunitaire affaibli est régulé positivement. Il s'agit surtout d'observer la susceptibilité des voies respiratoires, comme l'asthme. La sensibilité aux infections des voies respiratoires augmente de 1/3 chez les personnes ayant une carence en vitamine D.

Les maladies auto-immunes surviennent lorsque le système immunitaire devient confus ou trop stressé et prend les propres tissus de l'organisme comme cible, plutôt que de combattre les agents pathogènes étrangers. La vitamine D prévient les maladies auto-immunes en stimulant les cellules T régulatrices qui sont responsables de la distinction entre les intrus et les propres cellules du corps. La vitamine D active stimule donc ces cellules et assure ainsi que le système immunitaire apprenne à ne pas se diriger contre son propre corps. De cette manière, l'apparition de maladies auto-immunes est empêchée. La recherche scientifique n'en est encore qu'aux premiers balbutiements dans ce domaine. Cependant, actuellement un certain nombre d'études indique déjà que les personnes ayant une carence en vitamine D ont beaucoup plus de maladies auto-immunes, et qu'elles connaissent un progrès plus rapide et plus fort. Des études ont établi un lien entre la carence en vitamine D et la sclérose en plaques, le lupus, la polyarthrite rhumatoïde et le diabète de type 1.

En particulier, les épidémies de grippe se produisent plus fréquemment dans les mois d'hiver et sont dus au taux de vitamine D insuffisant dans le corps. Ce dernier manque de vitamine D parce que le soleil se fait rare et que l'énergie solaire d'hiver en Europe centrale est trop faible pour produire suffisamment de vitamine D. Ceci affaiblit le système immunitaire.  

Vitamine D3 pour un cœur en bonne santé

La vitamine D procure de nombreux effets positifs à notre système cardiovasculaire. Ainsi, le risque d'hypertension diminue avec des niveaux plus élevés de vitamine D. Une carence en vitamine D peut donc augmenter considérablement le risque de succomber à une maladie cardiaque. La raison en est que la vitamine D protège contre l'inflammation de toute sorte. 

Lorsque des chercheurs de l'Université de l'Ohio à Athènes, en Ohio, étudiaient l'effet de la vitamine D3 sur les cellules qui tapissent les vaisseaux sanguins, ils ont d'abord identifié le rôle que joue "la vitamine du soleil" dans le maintien de la santé cardiovasculaire.

Leurs résultats ont été publiés dans l'International Journal of Nanomedicine. Ils décrivent comment ils étaient capables d'utiliser des nanocapteurs et un modèle cellulaire pour identifier les mécanismes moléculaires qui déclenchent la vitamine D3 dans l'endothélium, une mince couche de tissu qui tapisse les vaisseaux sanguins.

Autrefois les scientifiques supposaient que l'endothélium n'a d'autre but que de représenter une simple "enveloppe" de vaisseaux à travers laquelle l'eau et les électrolytes peuvent pénétrer dans la circulation sanguine et d'en sortir.

Au cours des 30 dernières années, il a toutefois été prouvé que l'endothélium agit plutôt comme un organe qui tapisse tout le système circulatoire - du cœur jusqu'aux plus petits capillaires - et remplit de nombreuses fonctions biologiques uniques.

Pour leur étude, le professeur Malinski et ses collègues ont développé un système de mesure qui utilise des nanocapteurs ou de minuscules sondes qui ne sont qu'un millième de l'épaisseur d'un cheveu humain et qui fonctionnent au niveau atomique ou moléculaire.

Avec ces nanocapteurs, ils ont suivi l'influence de la vitamine D3 sur les mécanismes moléculaires dans les cellules endothéliales humaines. Ces cellules étaient préparées de telle sorte qu'elles présentent le même type de dommage qu'en cas d'hypertension.

Leurs résultats suggèrent que la vitamine D3 déploie un effet puissant sur l'oxyde nitrique, qui joue un rôle important dans la régulation du flux sanguin et la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins.

En outre, les chercheurs ont constaté que la vitamine D3 réduit considérablement le stress oxydatif dans le système vasculaire.

Les chercheurs ont conclu que leur étude "fournit un aperçu moléculaire direct des observations publiées précédemment qui suggèrent que l'hypertension induite par une carence en vitamine D3 s'accompagne de stress oxydatif dans le système vasculaire". Des différences essentielles dans l'effet de la vitamine D3 dans des cellules endothéliales caucasiennes et afro-américaines n'ont pas été détectées.

Les changements endothéliaux ont été liés à plusieurs problèmes de santé graves, notamment l'hypertension, l'insulinorésistance, le diabète, les tumeurs, les infections virales et l'athérosclérose, lors de laquelle se produit une accumulation de graisse dans les artères et le risque d'une attaque cardiaque ou un accident vasculaire cérébral augmente.

Psoriasis de vitamine D3 

Le psoriasis est souvent associé à une carence en vitamine D. Les scientifiques ont découvert que les patients atteints de psoriasis chronique présentent généralement aussi une carence en vitamine D. Les symptômes de carence étaient plus prononcés en hiver. Dans de telles circonstances, le psoriasis est plus prononcé et la peau est exposée à moins de lumière solaire. La carence en vitamine D augmente le risque de dermatite atopique, ainsi que les infections cutanées bactériennes associées. 

Les patients atteints de psoriasis trouvent en la vitamine D un agent de traitement efficace. Il y a plusieurs raisons à cela. D'une part, la vitamine D change la façon dont les cellules se développent. Les symptômes du psoriasis comprennent une augmentation des cellules de la peau. Si leur croissance est ralentie, les dépôts peuvent alors devenir plus minces et moins écailleux. Cela pourrait expliquer pourquoi la vitamine D est efficace en cas de psoriasis. D'ailleurs, la vitamine D agit aussi sur le système immunitaire. Le psoriasis est une réaction anormale du système immunitaire, la vitamine D pourrait établir un équilibre à cet égard.

Vitamine D3 pour des os sains

La vitamine D régule l'équilibre calcique du corps et procure des dents et des os sains. Elle régule le taux de calcium et la construction osseuse. En particulier les enfants, les femmes ménopausées, les personnes âgées et les femmes enceintes en ont un besoin accru. 

Normalement, la densité osseuse augmente jusqu'à environ l'âge de 30 ans. Après, elle se maintient un moment à ce même niveau, puis elle baisse lentement. L'ostéoporose est une maladie grave à faible densité osseuse. La structure osseuse est affaiblie et le risque de fractures augmente. L'ostéoporose ou l'ostéopénie (faible densité osseuse) peut être causée par une teneur insuffisante en calcium, en vitamine D et en œstrogène/testostérone. Le travail pénible physiquement (soulèvement de poids lourds) ou le poids du corps contribuent à l'apparition. Chez les jeunes, des fractures de stress (fractures de fatigue) peuvent survenir avec le temps à la suite d'action répétée sur des os affaiblis. Cela concerne également le stress à travers les activités quotidiennes telles que le jogging. Pourtant, l'ostéoporose reste souvent longtemps inaperçue et ne devient visible qu'avec l'âge : généralement entre 40 et 50 ans pour les femmes et quelques années plus tard pour les hommes. La maladie cause de sérieuses limitations telles que le dos rond, le rétrécissement (dû à l'effondrement des vertèbres), les fractures sévères du dos, des hanches et d'autres os.

Chez les enfants, une carence en vitamine D conduit à une maladie appelée rachitisme, qui s'accompagne d'os faibles, de jambes pliées et d'autres malformations du système squelettique, par exemple une posture courbée.

Aujourd'hui, la part d'enfants souffrant de rachitisme augmente.

Sans vitamine D, le corps ne peut pas absorber efficacement le calcium. Il est pourtant un élément clé pour la santé des os.

Vitamine D3 en cas de cancer

De nombreuses études ont conclu qu'une carence en vitamine D favorise le risque de cancer. Ainsi, des études montrent que moins de vitamine D est produite dans les zones où la lumière solaire est plus faible, et des types de cancers peuvent se déclarer plus fréquemment tels que le cancer du côlon, de la prostate ou du sein. En outre, la carence en vitamine D peut avoir un impact négatif sur l'évolution de la maladie

Dans une étude révolutionnaire publiée en 2016 dans la PLOS ONE, les chercheurs ont abouti à la conclusion que les femmes de plus de 55 ans dont la concentration sanguine en vitamine D était supérieure à 40 ng/ml, présentaient un risque de cancer 67% plus faible que les femmes avec des valeurs inférieures à 20 ng/ml.  "Nous avons pu déterminer l'effet d'une quantité suffisante de vitamine D pour prévenir certains cancers invasifs. Ce savoir était méconnu jusqu'à la publication de notre article", explique Cedric Garland, chercheur et professeur agréé dans le domaine de la médecine familiale et la santé publique à l'UC San Diego School of Medicine.

Les chercheurs ont conclu que pour prévenir le cancer, le taux de vitamine D dans le sang devrait être compris entre 40 et 60 ng/ml. La plupart des cancers se déclarent chez les personnes dont le taux de vitamine D se situe entre 10 et 40 ng/ml.

L'étude n'a pas fourni d'informations sur la question si l'apport en vitamine D devrait se faire idéalement via des compléments alimentaires ou la lumière solaire. Les chercheurs ont pourtant conclu que la vitamine D ne protège contre le cancer que si le taux dépasse 40 ng/ml dans le sang. Ils ont également noté qu'en présence de taux encore plus élevés d'autres avantages se produisent pour la santé.

Selon une étude réalisée en 2015, les femmes ayant un taux de vitamine D de 30 ng/ml ou plus étaient 55% moins susceptibles d'avoir un cancer colorectal que celles qui avaient moins de 18 ng/ml.

Des valeurs supérieures à 60 ng/ml pourraient être encore meilleures...

Une étude datant de 2005 a révélé que les femmes ayant un taux de vitamine D supérieur à 60 ng/ml avaient un risque de cancer du sein inférieur de 83% à celui des femmes de moins de 20 ng/ml. J'ai personnellement entendu dire que de nombreux médecins et experts holistiques recommandent que les patients atteints de cancer devraient viser des valeurs de 60 à 80 ng/ml.

La plupart de ces études ont porté sur l'effet de la vitamine D chez les femmes. Je pense que l'on peut supposer que les hommes bénéficient également de la vitamine D pour la prévention du cancer.

Vitamine D3 contre l'inflammation

La vitamine D soutient la modulation du système immunitaire. (Le système immunitaire déclenche souvent une inflammation pour notre protection, mais parfois il va bien au-delà de cela.) La vitamine D régule également les zones du corps impliquées dans l'élimination de l'inflammation. De plus, la vitamine empêche les cellules inflammatoires de devenir incontrôlables.

Des chercheurs du National Jewish Health Center ont réussi à découvrir des processus moléculaires spécifiques et de signalisation qui montrent les effets anti-inflammatoires de la vitamine D. Dans leurs expériences, ils ont montré aussi qu'un taux commun de vitamine D (c'est-à-dire des valeurs présentes chez des millions de personnes) ne pouvait pas inhiber la cascade inflammatoire. Il en est tout autrement lorsque des valeurs sont atteintes que les chercheurs considèrent généralement suffisantes - la réponse inflammatoire a pu être arrêtée avec succès. Les scientifiques ont rapporté leurs résultats dans l'édition du 1er Mars 2012 du Journal of Immunology.

"Cette étude a fourni des résultats qui vont au-delà des conclusions précédentes concernant les effets de la vitamine D. Nous avons pu révéler une chaîne claire d'événements cellulaires, à commencer par la liaison de l'ADN an passant par une voie de signalisation spécifique, jusqu'à la réduction des protéines, dont nous savons qu'ils déclenchent une inflammation", déclare l'auteur principal Elena Goleva, professeur junior de pédiatrie au National Jewish Health Center. "Les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques, comme l'asthme, l'arthrite et le cancer de la prostate, qui ont également une carence en vitamine D, peuvent bénéficier de suppléments de vitamine D pour augmenter leur taux de vitamine D dans le sang à plus de 30 nanogrammes/millilitre."

Actuellement, les autorités nationales recommandent un taux de vitamine D dans le sérum sanguin d'au moins 20 ng/ml - en dépit des nombreuses preuves scientifiques sur les valeurs optimales réelles. On connait depuis longtemps que la vitamine D contribue à la santé des os en favorisant l'absorption du calcium. Au cours de ces dernières années, l'attention s'est portée de plus en plus sur un avantage potentiel pour le système immunitaire et la lutte contre l'inflammation. Un faible taux de vitamine D a été impliqué dans diverses maladies, y compris l'asthme, le cancer, le diabète et l'arthrite.

Dans une étude récente, les chercheurs ont étudié les mécanismes spécifiques par lesquels la vitamine D agit sur les voies immunitaires et inflammatoires. Ils fournissent aux globules blancs humains différentes quantités de vitamine D et les exposent aux lipopolysaccharides (LPS). Cette molécule est associée à des parois cellulaires bactériennes connues pour provoquer des réponses inflammatoires intenses.

Les cellules qui n'étaient mélangées qu'à une solution contenant 15 ng/ml de vitamine D ou pas du tout modifiées, ont produit des quantités élevées de cytokines IL-6 et TNF-alpha, deux acteurs majeurs dans les réactions inflammatoires. Les cellules mélangées à 30 ng/ml ou plus de vitamine D ont montré une réponse significativement réduite au LPS. À 50 ng/ml, l'effet inhibiteur était le plus important.

Grâce à une série complexe d'expériences, les chercheurs ont identifié un nouveau site où le récepteur de la vitamine D semble se lier directement à l'ADN et active un gène connu sous le nom de MKP-1. Celui-ci interfère avec une réaction inflammatoire déclenchée par le LPS. Ceci comprend également une molécule appelée p38 qui conduit à une augmentation de l'IL-6 et TNF-alpha.

"Ce site de liaison DANN nouvellement identifié pour le récepteur de la vitamine D, ainsi que les mécanismes spécifiques qui sont inhibés par un taux plus élevé en vitamine D, fournissent une approche plausible aux nombreux avantages que la vitamine D offre", conclut Dr. Goleva. "Le fait que nous ayons pu démontrer une relation dose-dépendante et variable de valeurs que beaucoup de gens présentent, souligne une fois de plus le rôle de la vitamine D dans le système immunitaire et la lutte contre l'inflammation."

Qui a besoin de vitamine D ?

Vitamine D pendant la grossesse

Les mères ont besoin de suffisamment de vitamine D pour elles-mêmes et pour leur bébé en croissance ou leur nouveau-né. Ceci assure surtout :

  • Une grossesse sans complication
  • Un bébé né à terme et en meilleure santé jusqu'à maturité
  • Un système immunitaire développé

Vitamine D chez les nourrissons

Une carence en vitamine D peut rendre les os des nourrissons mous et donc susceptibles de se briser plus facilement. La probabilité de rachitisme est également augmentée. La vitamine D chez les nourrissons permet donc d'assurer :

  • des os solides et sains
  • le renforcement du système immunitaire

Vitamine D chez les enfants

De même, chez les enfants plus âgés, la vitamine D reste importante pour la formation d'os solides et sains. Des études indiquent que la vitamine D est tout aussi importante pour :

  • des dents saines
  • un système immunitaire fort
  • la protection contre l'otite
  • la protection contre le mal de gorge

Vitamine D chez les adultes

La vitamine D est importante pour presque tous les aspects de la santé :

  • Renforce le système immunitaire
  • Aide à protéger contre le cancer
  • Soutient la régulation de la pression artérielle
  • Soutient la santé mentale et la fonction cérébrale

Vitamine D chez les personnes âgées

La supplémentation en vitamine D à un âge avancé est particulièrement importante car il devient de plus en plus difficile de produire de la vitamine D par le soleil. La vitamine D est importante pour les personnes âgées afin de :

  • maintenir l'équilibre
  • réduire la probabilité de chutes
  • réduire le risque de fractures osseuses
  • préserver la santé cognitive

 

Sources (en langue anglaise) :

Bahrami, A., Mazloum, S. R.Maghsoudi, S.Soleimani, D.Khayyatzadeh, S. S.Arekhi, S. et al. (2017, July). High Dose Vitamin D Supplementation Is Associated With a Reduction in Depression Score Among Adolescent Girls: A Nine-Week Follow-Up StudyJournal of Dietary Supplements, 1-10, doi: 10.1080/19390211.2017.1334736

Pandolfi, F.Franza, L.Mandolini, C. & Conti, P. (2017, May). Immune Modulation by Vitamin D: Special Emphasis on Its Role in Prevention and Treatment of CancerClinical Therapeutics39(5):884-893, doi: 10.1016/j.clinthera.2017.03.012

Staud, R. (2005, October). Vitamin D: more than just affecting calcium and boneCurrent Rheumatology Reports, 7(5):356-64

Vuolo, L.Di Somma, C., Faggiano, A. & Colao, A. (2012). Vitamin D and CancerFrontiers in Endocrinology3: 58, 10.3389/fendo.2012.00058

Wang, T. J. (2016). Vitamin D and Cardiovascular DiseaseAnnual Review of Medicine67:261-72, doi: 10.1146/annurev-med-051214-025146

Holick, M. F. & Chen, T. C. (2008, April). Vitamin D deficiency: a worldwide problem with health consequencesThe American Journal of Clinical Nutrition, 87(4):1080S-6S, doi: 10.1093/ajcn/87.4.1080S 

Haines, S. T. & Park, S. K. (2012, April). Vitamin D supplementation: what's known, what to do, and what's neededPharmacotherapy32(4):354-82, doi: 10.1002/phar.1037

Holick, M. F. (2004, December). Sunlight and vitamin D for bone health and prevention of autoimmune diseases, cancers, and cardiovascular disease. The American Journal of Clinical Nutrition80(6 Suppl):1678S-88S, doi: 10.1093/ajcn/80.6.1678S

Lappe, J. M.Travers-Gustafson, D.Davies, K. M.Recker, R. R. & Heaney, R. P. (2007, June). Vitamin D and calcium supplementation reduces cancer risk: results of a randomized trialThe American Journal of Clinical Nutrition85(6):1586-91, doi: 10.1093/ajcn/85.6.1586

Anglin, R. E.Samaan, Z.Walter, S. D. & McDonald, S. D. (2013, Feburary). Vitamin D deficiency and depression in adults: systematic review and meta-analysis. The British Journal of Psychiatry : The Journal of Mental Science202:100-7, doi: 10.1192/bjp.bp.111.106666

Penckofer, S., Kouba, J., Byrn, M. & Ferrans, C. 2011, June). Vitamin D and Depression: Where is all the SunshineIssues in Mental Health Nursing31(6): 385–393, doi: 10.3109/01612840903437657 

Nayak, K., Garg, A., Mithra, P. & Manjrekar, P. (2016, October). Serum Vitamin D3 Levels and Diffuse Hair Fall among the Student Population in South India: A Case–Control Study. International Journal of Trichology, 8(4): 160–164, doi: 10.4103/ijt.ijt_57_16

Amor, K. T., Rashid, R. M. & Mirmirani, P. (2010, February). Does D matter? The role of vitamin D in hair disorders and hair follicle cyclingDermatology Online Journal, 16(2):3 

Munger, K. L., Levin, L. I., Hollis, B. W., Howard, N. S. & Ascherio, A. (2006, December). Serum 25-hydroxyvitamin D levels and risk of multiple sclerosisJAMA296(23):2832-8, doi: 10.1001/jama.296.23.2832

Kamen, D. & Aranow, C. (2008, September). Vitamin D in systemic lupus erythematosusCurrent Opinion in Rheumatology20(5):532-7, doi:  10.1097/BOR.0b013e32830a991b

Merlino, L. A., Curtis, J., Mikuls, T. R., Cerhan, J. R., Criswell, L. A., Saag, K. G. et al. (2004, January). Vitamin D intake is inversely associated with rheumatoid arthritis: results from the Iowa Women's Health StudyArthritis and Rheumatism50(1):72-7, doi: 10.1002/art.11434

Littorin, B., Blom, P., Schölin, A., Arnqvist, H. J., Blohmé, G., Bolinder, J. et al. (2006, December). Lower levels of plasma 25-hydroxyvitamin D among young adults at diagnosis of autoimmune type 1 diabetes compared with control subjects: results from the nationwide Diabetes Incidence Study in Sweden (DISS)Diabetologia49(12):2847-52, doi: 10.1007/s00125-006-0426-x

Composition :

Cholécalciférol (vitamine D3), poudre de cellulose, hydroxypropylméthylcellulose (enveloppe de la gélule)

Quantités par capsule :

Cholécalciférol50 mg
- dont vitamine D3125 µg

  • Prendre 1 gélule par jour le matin après le repas avec un verre d'eau.

 

La dose journalière recommandée ne doit pas être dépassée. Ceci n'est pas un substitut d'un régime alimentaire équilibré et varié. Conserver au frais, au sec et à l'abri de la lumière. Tenir hors de la portée des jeunes enfants.

Donnez votre avis sur Vitamine D3 5000 UI
Avis
Créez votre commentaire.
Nouveau sur le magazine
Puissance provenant de la mer ?
Êtes-vous un accro à la caféine?
Pourquoi devriez-vous changer ces habitudes rapidement